Vous adoptez un deuxième chien ! Précautions à prendre

29 Nov    Panoramarticles
Nov 29

Vous adoptez un deuxième chien ! Précautions à prendre

Vous êtes sur le point d’adopter un deuxième chien ! Voici quelques mises en garde. Au moment d’acquérir votre deuxième chien, vous devrez faire preuve de discernement et de prudence. À cela, plusieurs raisons. La première : votre chien actuel ne craquera peut-être pas aussi facilement que vous pour le nouveau venu. Pour éviter que les bagarres – engendrées par la jalousie ou la volonté de se tailler ou de conserver une place de choix auprès du maître – ne deviennent la règle plutôt que l’exception, il est recommandé, si votre chien à plus de 18 mois, de ne pas en acheter un second qui ait atteint l’âge adulte.

Pourquoi ? Parce que si le nouveau venu a déjà deux ans au compteur, il est possible, voire même probable, qu’il ne vous aura pas révélé en une ou deux rencontres toutes les facettes de sa personnalité. Sous des comportements de gentil toutou, il peut y en avoir d ‘autres moins reluisants, comme, par exemple, celui qui consiste à ne tolérer aucun chien (ou chat) à proximité de son maître. Un jeune chien, mâle ou femelle, dont l’éducation reste à faire s’adaptera mieux à son nouvel environnement. Mieux, il ne sera pas perçu comme une menace par le “vieux” qui plus souvent qu’autrement le prendra en affection.

Un truc : avant de dire le oui final au nouveau chien prenez la précaution de le mettre en présence de l’autre en terrain neutre. En d’autres termes, faites-les se rencontrer dans un lieu public, un parc ou dans un environnement dépourvu de stimuli avec lequel ni l’un ni l’autre n’est familier. Sur son terrain, près de SA maison et de SON monde, un chien n’a pas la même attitude que s’il est à “l’étranger”. Ne vous reste plus qu’à observer les comportements. Si les deux chiens que vous voulez faire vivre ensemble s’entendent sur un terrain neutre, les chances qu’ils cohabitent ailleurs sont bonnes. Si ce n’est pas le cas, alors soyez prudent. 

Cela dit, il peut arriver que la présence du deuxième chien modifie la hiérarchie et que le titre de second de meute (vous étant le premier) passe de votre chien actuel au petit nouveau. Si c’est le cas, ne vous en mêlez pas. Continuez simplement de faire preuve de fermeté. Les choses, en etemps et lie, rentreront dans l’ordre.

Le sexe, se demande-t-on souvent, joue-t-il un rôle déterminant en matière de “fraternisation” ? La réponse est oui, quoiqu’il n’y ait pas de règle absolue. Deux chiens de sexe différent s’entendront plus facilement. Deux mâles peuvent également devenir les meilleurs copains du monde…à partir du moment où la hiérarchie n’est plus en cause. Curieusement, il faut faire attention lorsque l’on met deux femelles en présence. On pourrait croire que leur nature les porte davantage à la tendresse qu’à l’agression. Deux femelles qui ne se sont jamais battues, par définition, ne connaîtront pas les codes de soumission qui habituellement annoncent la fin des hostilités. Une bagarre entre deux femelles non initiées peuvent des laisser des traces indélébiles et engendrer des comportements irréparables.

La prudence s’impose également lorsque l’on met trois chiens en présence. S’il doit y avoir une bagarre ce sera du deux contre un. C’est ici que votre role de leader (chef de meute) prendra toute sa signification.

Autre petit truc qui peut faire toute la différence : ne laissez pas les chiens seuls entre eux tant et aussi longtemps que vous ne serai pas sûr qu’ils peuvent cohabiter. Multipliez plutôt les promenades avec d’autres congénères. Plus il y a de chiens, plus ils s’amusent entre eux, plus ils apprennent rapidement que la bagarre ne mène nulle part.

Leave a Reply